À fleur du mal

par 26 octobre 2021 A fleur du mal

À fleur du mal, un récital où le texte contemporain et la poésie classique se répondent.

La voix est accompagnée de dix doigts sur une guitare électrique.

Le mot est maître.

Des textes écrits il y a plus de 150 ans répondent aux textes contemporains avec une impertinence et une justesse qui disent combien la poésie est intemporelle.

À fleur du mal, sur scène : 50 minutes de textes chantés, une voix, dix doigts, une guitare électrique.

Voix, guitare électrique : Thierry Viel

Sur Bandcamp, vous pouvez dès maintenant entendre et télécharger les textes chantés. Le CD sera disponible en format physique à partir du 15 juin 2022.

Sur Youtube, vous pouvez voir la vidéo enregistrée pendant la prise de son en studio de « L’homme et la mer ».

Dans toutes les librairies vous pouvez trouver « Jardin du cri », livre de Thierry Viel avec les textes contemporains chantés.

 

 

 

 

Pokiboula

par 7 octobre 2021 A bord du Pokiboula

Thierry chante les aventures de Marmande et Marmelotte, deux lapins très gourmands qui parcourent le monde. Ils vont affronter le gosier géant du monstre Goulu, s’amuser sur l’île des libertés et préparer la délicieuse confiture de carotte.

Le Pokiboula est un magnifique bateau qui vous emmène à travers le monde des gourmands. Avec des aventures que vous pouvez découvrir en deux spectacles adaptés à chaque public.

« Les aventures du Pokiboula » : 11 chansons, 50 minutes de spectacle savoureux, pour les enfants de 6 à 10 ans

« À bord du Pokiboula » : 25 minutes de spectacle spécialement conçu pour les 3 à 5 ans.

Thierry Viel à la guitare électrique, le chant et le conte.

Pour voir des extraits : Le Pokiboula sur Youtube

 

La maquette d’un des titres pour le CD en préparation :

Mon gosier

Mercedes blindée

par 24 juillet 2021 Albums, Les reflets du solitaire

 

Mercedes Blindée

Paroles et musique : Thierry Viel

J’ai rencontré un vieil indien
qui était fier comme un pantin
de crier sur toute la terre
qu’il avait avec Jack Moertin
survolé les flammes de l’enfer
dans une Mercedes blindée,
dans une Mercedes blindée

Cet homme a l’air tout à fait sympathique
mais regardez comme il se fanne
car voyez-vous messieux dames,
si l’envie lui prend de prendre de la came,
c’est qu’il a perdu toute sa trique
en faisant le tour de la Belgique,
dans une Mercedes blindée,
dans une Mercedes blindée,
dans une Mercedes…

Comme tous les soirs il rêve qu’il en crêve,
ou qu’il est le marin marrant qu’aime la vierge,
tant éprise de lui qu’elle brûle son cierge,
pour prier l’océan de préserver sa berge,
qu’elle soit toujours aussi facile à aborder
surtout quand son marin a le vague à l’âme..
de funck,
dans sa Mercedes blindée,
dans sa Mercedes blindée…

A trop vouloir chercher on fini toujours par trouver
c’est bien l’absurdité de notre destinée
quand rien ne sert partout on peut arriver à tout
alors pourquoi sucer des glaçons dans les bars des Mercedes
quand on peut comme un étalon étaler l’énergie d’une dé-é-éesse,
D’une D.S.
Oubliez les chimpanzés, chassez moi ces regards coincés,
dans une Mercedes blindée,
dans une Mercedes blindée,
dans une Mercedes…

et tût tû tû tût tût…
pousse-toi, pousse-toi, pousse-toi de là
et tût tû tû tût tût…
broum broum

Illustration @AnneCaroViel

Vous aimerez aussi

La ballade des OVNI

par 17 juillet 2021 Albums, Les reflets du solitaire

 

La ballade des #OVNI, un texte de Jean Bruno.

Un jour, dans le métro parisien, Jean tire sur le signal d’alarme pour arrêter le métro et rencontrer le conducteur. Lorsque le service d’ordre arrive, c’est en alexandrins que Jean explique pourquoi il est primordial que les passagers rencontrent le conducteur du métro.

Jean militait aussi pour un téléphone gratuit et accessible à tous. Car c’est du vol de faire payer les gens pour qu’ils puissent se parler. Et c’est vrai, c’est du vol.

Une illustration de Anne Perez

 

La ballade des OVNI, lyrics by Jean Bruno : the ballad of #UFO.

One day in the Paris Metro, Jean pulled the alarm to stop the subway and meet the driver. When the security service arrived, Jean explained in alexandrines why it is essential that passengers meet the subway driver.

Jean also militated for a phone free and accessible to all. Because it’s theft to charge people for talking together. And yes, it is theft.

An artwork by Anne Perez

Vous aimerez aussi

Les reflets du solitaire

par 12 juillet 2021 Albums, Les reflets du solitaire

 

Les reflets du solitaire

paroles et musique : Thierry Viel

 

Les reflets du solitaire font de lui la précieuse pierre
et si l’argent n’a pas d’odeur sans lui la tendresse est un leurre
qui ne peut briser les frontières ou jeter les croix aux enfers

Sous les lumières de la ville où brillent tous ces plaisirs
la solitude proche de cette multitude est une blessure si sourde à tenir
que mon cœur s’ouvre d’une faille

refrain :
Il me faut un délire il faut que je me tape
Oh ouais un disjoncte
un grand truc qui m’éclate un gros délire qui déraille
un truc qui me qui me qui me pète les neurones aux oreilles

J’ai une pierre là là dans la poitrine elle se bat et me fait souffrir
elle est solide comme le rock, mais les fissures l’éclatent
et jaillissent en femmes flammes infernales où mon regard se voile

Brûlez les frontières, goûtez les plaisirs offerts
exterminez les insomnies, comptez les regards amertumes
mais dans le silence d’une oreille, jetez les croix aux enfers…

Refain : …

Je ne suis pas triste Non ! Non ! dans ma douleur j’ai juste besoin d’un corps à cœur
pour effacer la misère, oublier mon jean élimé
et mon appétit inassouvie d’une vie trop chère pour ma vie

The monkey shake and the donkey shoot !
The monkey shakes the Don Quichotte
Refrain : …

 

Une illustration de @AnneCaroViel

Vous aimerez aussi