No-Body man

par 6 juillet 2021 Albums, Les reflets du solitaire

 

No-body man

La musique et le texte : Thierry Viel

No-body man here
I’m a no-body man
a no-man’s land a no-country man
a ghost

Nobody hear me
I speack a no-language
invisible sounds
of invisible words

Here I am
Extra-man
Human Mind
No-body man

I’m a stranger at home a stranger in my town
and my family is driving me crazy
teachers sister all say I’m lazy
but I just try to find a new land

A new land of words
like a new place to share
with people who’re looking that human being

A place of chance where
casinos have vanished
into that so sweet perfum of happiness

Here I am
Extra-man
Human Mind
No-body man

My feet walk on the ground of an old desert town
A crowd of tvscreens is running in the street
Barking, yelling, all they want is playing
the super bowl like superman

Nobody hear me
I speack a no-language
invisible sounds
of invisible words

Here I am
Extra-man
Human Mind
No-body man

Une illustration de @AnneCaroViel

Vous aimerez aussi

Les Frigophages

par 21 juin 2021 Albums, Les Frigophages

Une bande de joyeux fêtards se découvre des envies de voyages en mer. Après plusieurs expériences, l’un d’entre eux décide de partir seul vers l’Océan Indien. Son bateau fait naufrage. Il se retrouve sur une minuscule île déserte. Après de longs mois d’une périlleuse solitude en plein Océan Indien, il est sauvé, par hasard. Il revient au monde transformé.

Les Frigophages, c’est un conte, chanté et raconté, où l’imaginaire permet de dépasser le vécu pour se reconstruire après l’épreuve.

Un spectacle tout public, durée : 50 minutes

Voix, guitare électrique, textes et musiques : Thierry Viel

 

Et sur ce player, vous pouvez entendre une maquette du CD qui est en préparation :

 

 

Vous aimerez aussi

Les tôles ondulées

par 7 novembre 2019 Les tôles ondulées

 

Sur le toit d’un immeuble, dans un petit observatoire en bois qu’il a construit contre une cage d’ascenseur, un homme amoureux des étoiles scrute le ciel avec son télescope. Il vit seul, paisible au-dessus du monde, si loin, si proche de tout. Dans l’immeuble en face, une peintre regarde la rue, la ville, par la fenêtre de son atelier. Elle aperçoit l’homme sur le toit. Elle sera la seule à partager les étoiles avec lui.

14 chansons et 50 minutes pour découvrir des textes originaux chantés qui évoquent Francis Bacon, Virginia Woolf ou Charles Baudelaire.

Chant, guitare électrique et musiques : Thierry Viel

Un spectacle de 50 mn tout public

Textes : BlueMC, Thierry Viel

Arts graphiques : BlueMC

Photos : Soufiane Haddaoui et Thierry Viel

 

Un démon assassine

« Un démon assassine qui tient en son sein le secret de la ruine
m’a raconté l’histoire de ce peintre lumière
celui que chacun peut voir érudit emporté
cracher sa verve sur une toile envolée
guidé par les flammes d’un reflet de folie

Englouti dans la lueur du soleil
le pinceau agile au regard fébrile
a fixé d’un œil vif sur un voile ébréché
la couleur d’une vie étoilée de lumière

Tout un chacun peut suivre du regard
la naissance d’une étoile folle toile …/… »

 

Avec les concerts il est possible de proposer des vidéos projections et une exposition des peintures de BlueMC.

 

BlueMC – Hounds

 

BlueMC – L’oeil dans la caverne (extrait)

     BlueMC – No name 02

BlueMC – L’effraction du silence

 

 

 

Vous aimerez aussi

Les fourmis

par 19 mai 2017 Albums, Les tôles ondulées

 

Les fourmis

« Les gens sont fous et hargneux,
toujours teigneux comme des morveux
dans leur tanière de béton,
seules les fourmis, oui les fourmis ont toujours raison.
Enfermés, dans leur cloaque, ils cherchent sans fin le cataplasme
l’illusion, dérisoire, d’une guérison sans espoir …/… »

 

 

Vous aimerez aussi

La chair

par 1 décembre 2016 Albums, Les tôles ondulées

La chair

« Combien de jours

depuis ce temps

combien de cris envolés

je compte les heures

comme autant de secondes

soulevées par le vent

je compte les heures

comme autant de grains

giflés sur ma peau

t’en souviens-tu ?

…/… »

 

 

 

Vous aimerez aussi